La rectte de la semaine

Lapin aux pruneaux et à la gueuze

« Cette recette est aussi appelée lapin à la Bruxelloise, gueuze oblige. Il s’agit d’une nouvelle recette mijotée qui vous propose de braiser la viande du lapin en la laissant baigner dans une délicieuse gueuze. Cela nous ouvre encore plein de possibilités pour jouer sur le type de gueuze à employer : lambic, faro, kriek, etc… »

 

Ingrédients

Pour 4 personnes :

  • 2 petits lapins de garenne nettoyés sans la tête
  • 50 g de saindoux
  • 100 g de farine
  • 3 échalotes
  • 2 oignons
  • 2 cuillères à soupe de confiture d'airelle rouge
  • 75 cl de gueuze
  • 20 pruneaux secs
  • 12 cl d'Armagnac
  • sel et poivre

Préparation

  • Laisser macérer les pruneaux dans l’Armagnac pendant 24 heures dans le réfrigérateur
  • Eplucher les échalotes et les émincer.
  • Eplucher les oignons et les émincer grossièrement
  • Découper les lapins en séparant les pattes avant et les pattes arrière.
  • Découper les râble en 4 morceaux
  • Faire fondre le saindoux dans une cocotte à feu moyen
  • Ajouter les échalotes, les oignons et les morceaux de lapin
  • Laisser colorer le tout pendant 5 minutes en retournant le tout fréquemment
  • Saupoudrer avec la farine et bien mélanger
  • Versez la gueuze de manière à recouvrir le tout. Compléter si nécessaire avec du bouillon de volaille.
  • Saler et poivrer
  • Porter le tout à léger bouillon et couvrir
  • Laisser cuire à feu doux pendant 1h30
  • Retirer les morceaux de viande
  • Ajouter la confiture d’airelle et le jus de macération des pruneaux.
  • Bien mélanger
  • Laisser réduire à découvert pendant 20 à 30 minutes jusqu’à obtenir une sauce bien nappante
  • Ajouter les morceaux de viande et les pruneaux pour les réchauffer pendant 2 à 3 minutes
  • Servir la cocotte bien chaude

Idées, trucs & astuces

Rien de tel que des belles pommes de terres cuites à l'eau ou à la vapeur qui vont bien absorber toute la sauce qui sera dans votre assiette.

La prochaine fois, je vais essayer de laisser mariner le lapin dans la gueuze avant la cuisson.

 

www.epicurien.be