Actumusic

Photo 1570453354 1

Crédits photo : Bestimage

  Véronique Sanson, guérie de son cancer, se confie sur sa nouvelle vie

Véronique Sanson va mieux. Avant la reprise de sa tournée et l'arrivée d'un nouvel album, la chanteuse donne de ses nouvelles, après avoir combattu un cancer de la gorge.

 

Véronique Sanson est une battante. Affectée par un cancer de la gorge, la chanteuse va mieux. Elle est remontée sur scène en avril dernier afin de célébrer ses 70 ans avec son public. « Rien ne peut me tuer, sauf l'ennui. Et j'ai de la chance, je ne m'ennuie jamais. Ma convalescence est très longue, la frustration commence à me peser. Je ne sais même plus comment on fait pour chanter, alors qu'il n'y a même pas six mois que je suis malade. Je dois y croire pour y arriver. J'ai peur mais je vais donner le meilleur » confiait-elle en début d'année, prête à se battre. Aujourd'hui, l'interprète de "Chanson sur ma drôle de vie" s'apprête à remonter sur scène pour terminer sa tournée et planche déjà sur un nouvel album.

"Quand je n'ai mal nulle part, je me demande si je ne suis pas morte"

A l'occasion d'un entretien pour Le JDD, Véronique Sanson a ouvert les portes de sa maison à Triel-sur-Seine dans les Yvelines. Elle y raconte notamment son quotidien et ce qu'elle fait de ses dimanche, elle qui est aujourd'hui guérie de son cancer. « Avant, je sortais, j'allais au cinéma. Maintenant, je suis plus fatiguée. C'est un jour de paix où je repose ma voix, mon corps. Je traîne, je glande, je regarde par la fenêtre et je me dis que c'est déjà merveilleux de s'être réveillée en vie ! » confie la chanteuse, n'hésitant pas à ironiser sur sa santé : « Quand je n'ai mal nulle part, je me demande si je ne suis pas morte et que personne ne m'en a avertie ! ».

Entourée de son compagnon Christian et de ses poules, Véronique Sanson savoure sa vie loin des mondanités : « Personne ne m'appelle et je n'appelle personne ». Désormais, l'artiste préfère se focaliser sur l'essentiel. « J'arrache les mauvaises herbes, je plante, je coupe les fleurs mortes : entretenir mon jardin me lave la tête » dit-elle, évoquant également la force trouvée dans la foi : « Quand il y a Dieu, on n'est jamais seul ».

www.chartsinfrance.net  (Julien GONCALVES)

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 >>

Ajouter un commentaire