Actumusic
Photo 1538486006 1

  Mylène Farmer se réinvente sur un album malin et lumineux

Mylène Farmer refuse de s'assagir. C'est ce qu'elle clame haut et fort dans son nouvel album "Désobéissance", produit en partie par Feder. Le projet est-il à la hauteur des espérances ? Verdict !

 

n l'a souvent dite insaisissable et enveloppée de mystère. Secrète à l'extrême. Et pourtant, ces dernières années, elle ne s'est jamais autant ouverte. Après Sting et The Avener sur "Interstellaires", Mylène Farmer a de nouveau placé son oeuvre sous le signe des rencontres. En l'occurrence, le principal artisan de "Désobéissance" se nomme Feder. Fascinée par "Goodbye", le tube électro-dark qui l'a révélé en 2015, la chanteuse est allée frapper à la porte du hitmaker de 31 ans. C'est dans son « laboratoire », un petit studio à Paris, qu'est né le titre "Rolling Stone", point de départ d'un album fertile où s'épanouit une foule de bonnes idées et de trouvailles. En réalité, ce premier single est sans doute l'un des titres les moins captivants de l'album, quoi qu'une bonne introduction au travail de Feder.

Alliances et innocence

Sous son influence, Mylène Farmer « ose » comme elle l'affirme sur "Sentimentale". En quête d'un nouveau souffle, l'artiste épouse un sens du groove, passe des murmures au parlé, flirte avec les ténèbres sur le magnétique "Get Up Girl", dont la montée crescendo se révèle d'une intensité folle. Sur "Prière", les arrangements à la corde sont minimalistes pour mieux nourrir une sensualité débordante. Oui, Mylène Farmer s'amuse avec un plaisir non feint ! "Histoire de fesses" en est l'exemple le plus frappant. On ne retiendra sans doute pas le morceau pour sa musicalité mais pour ses paroles cocasses (« Les pâtes au sel / J'aime, no blème ») brandies pour tourner en ridicule la presse à scandales. La participation de LP insuffle également une touche de fraîcheur bienvenue à son univers. Outre le duo "N'oublie pas", assorti d'un splendide clip signé Laurent Boutonnat, la chanteuse américaine a co-composé avec son ami Mike Del Rio ("Lost On You") le vivifiant "Des larmes". Mylène Farmer y explore sa fibre funk pour disserter sur la solitude qui l'assaille parfois dans sa « prison de verre » : « Allez, je m'épouse / Mon âme soeur / C'est mon bain de foule ». Un registre étonnant qu'elle avait déjà approché dans "Interstellaires" avec "C'est pas moi", et qui brise l'image persistante de la femme romanesque, brumeuse et torturée à laquelle elle reste éternellement associée.

Regardez le clip "Sentimentale" de Mylène Farmer :

Des références gourmandes

D'une fluidité exemplaire, très immédiat, "Désobéissance" est l'occasion pour Mylène Farmer de glisser ça et là des clins d'oeils à son glorieux répertoire. Du « 10, 11, 12, Pourvu qu'elles soient douces » aux envolées de "On a besoin d'y croire", réminiscence du culte "XXL", les fans se délecteront de ces marques attentionnées. On retrouve même sa voix cristalline qu'elle avait un peu délaissée pour évoluer dans des tonalités plus graves, en particulier sur le superbe "Retenir l'eau", pure ode farmerienne qui conclut avec merveille le disque. Le penchant de l'artiste pour l'électro-pop, datant de l'ère "Point de suture", fait un retour en force avec la chanson-titre "Désobéissance", d'ores et déjà la favorite du public. Pour la réaliser, la chanteuse s'est associée au duo Kimotion et à Léon Deutschmann, un énigmatique compositeur de 21 ans que certains imaginent déjà comme... un double de Laurent Boutonnat. Il est vrai qu'on croit déceler sa signature, mais Mylène Farmer se garde bien de tout commentaire à ce sujet. Avec elle, le mystère n'est jamais loin ! Le musicien lui offre par ailleurs l'une de ses meilleures propositions avec "Parler d'avenir", une ballade rock où l'espoir côtoie le parfum d'antan.

Alors, à 57 ans, que nous dit Mylène Farmer ? Que son coeur n'a pas changé et qu'elle garde au fond d'elle cette part d'irrévérence. Qu'elle reste une admiratrice de Baudelaire, une femme amoureuse de la mélancolie mais qui a appris à l'apprivoiser, à la contourner, pour donner naissance à son meilleur projet depuis dix ans.

www.chartsinfrance.net  (Yohann RUELLE)

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 >>

Ajouter un commentaire