Actumusic

La chanteuse France Gall est décédée

La chanteuse française France Gall est morte ce dimanche 7 janvier à l'âge de 70 ans....

 

Le monde de la musique est en deuil. La chanteuse France Gall, de son vrai nom Isabelle Gall, est morte ce dimanche 7 janvier à Paris à l'âge de 70 ans. L'artiste française, qui bénéficiait d'une grande popularité grâce à de nombreux tubes comme Poupée de cire, poupée de son, Résiste ou Si Maman si, connaissait d'importants problèmes de santé qui avaient notamment conduit à son hospitalisation en décembre pour une "infection sévère".

Ayant bercé dès son plus jeune âge dans le monde de la musique grâce à son père Robert Gall, chanteur et auteur (pour Edith Piaf ou Charles Aznavour notamment), France Gall s'initie très tôt au piano et à la guitare. A 15 ans seulement, avec l'aide de son père, elle enregistre son premier titre, Ne sois pas si bête, vendu à 200.000 exemplaires. Sa carrière est désormais lancée et elle quitte alors l'école. Un an plus tard, en 1964, son père lui écrit la chanson Sacrée Charlemagne.

Gagnante de l'Eurovision grâce à Gainsbourg

Prise sous l'aile de Serge Gainsbourg qui accepte de lui composer des chansons, France Gall profite de cette collaboration pour remporter l'Eurovision en 1965 grâce au titre Poupée de cire, poupée de son qu'elle chante en direct de Naples devant 150 millions de téléspectateurs. Mais c'est pour le Luxembourg que la jeune femme gagne ce concours.

Le succès se poursuit notamment grâce à la chanson Les Sucettes.  Mais l'ambiguïté des paroles de ce tube écrit par "l'homme à la tête de chou" ne sont pas si évidentes pour la chanteuse alors âgée de 18 ans. "Je n'en comprenais pas le double sens et je peux vous certifier qu'à l'époque, personne ne comprenait le double sens", se remémorait France Gall au Parisien en 2015, ajoutant s'être sentie "humiliée" en découvrant la polémique.

Michel Berger, l'homme de sa vie

Les années qui suivent, sa carrière vacille, les tubes se font plus rares et ses histoires de coeur, avec Claude François et Julien Clerc, passionnent davantage la presse. Le tournant de sa carrière et de sa vie personnelle se produit alors en 1974 lorsque sa route croise celle de Michel Berger. L'auteur et compositeur lui écrit un répertoire sur mesure qui comprendra des tubes comme La Déclaration, Samba Mambo, Résiste, Il jouait du piano debout, Evidemment, Babacar...

Pour France Gall, avec qui il aura deux enfants, Michel Berger écrit également des spectacles comme Emilie ou la petite sirène 76, Made in France et l'incontournable opéra-rock Starmania où la chanteuse incarne le personnage de Cristal. Après une pause dans sa carrière à la fin des années 1980, France Gall accepte de retourner en studio pour enregistrer un nouveau disque, Double Jeu, toujours avec Michel Berger en 1992. Mais la même année, quelques semaines après la sortie de l'album, la mort du chanteur met fin brutalement à la parenthèse qui s'était ouverte vingt ans plus tôt.

La mort de Michel Berger, puis de l'aînée de ses enfants, ainsi que de lourds problèmes de santé vont rapidement éloigner France Gall des projecteurs. La chanteuse réduira considérablement ses apparitions sur scène avant de mettre définitivement fin à sa carrière en 1997. Une carrière qui reprendra vie dans l'ombre quinze ans plus tard avec la création de la comédie musicale Résiste, en hommage à Michel Berger, et jouée à partir de 2015 au Palais des Sports de Paris. "Je crois que c'est la chose la plus importante que j'ai fait dans ma vie", déclarait France Galle à l'époque.

www.bfmtv.com ()