Photo 1595951980 1

Crédits photo : Capture d'écran YouTube

  Clip "Printemps éternel" : Flo Delavega nous invite dans son havre de paix

Ancien membre du duo Fréro Delavega, Flo Delavega revient à la musique en solo avec "Printemps éternel", un hymne ensoleillé qui s'accompagne désormais d'un clip tourné chez lui, en pleine nature, dans son havre de paix des Landes. Regardez !

 

On pensait qu'il avait définitivement abandonné la musique. Pour le plus grand plaisir de ses fans, Flo Delavega a changé d'avis. L'ancienne moitié du duo Fréro Delavega lance sa propre carrière avec "Printemps éternel", un premier single dans la lignée des tubes qui ont fait le succès de son groupe, dévoilé au mois de juin, comme un remède à l'ambiance morose. « Avec ma chérie, on écoute Manu Chao tous les jours. C'est mon ADN, une profonde inspiration que l’on entendait déjà dans les Fréro » explique le musicien à propos de ce titre fédérateur, avec une petite touche reggae, qui l'a réconcilié avec sa passion première. « Je suis revenu petit à petit à la guitare, ce que je n'avais paradoxalement plus le temps de faire dans les Fréro et qui me faisait souffrir (…) Au fur et à mesure, je me suis dit que j'avais une histoire, des rêves, à raconter. J'espère en faire un album pour la fin de l'année. Je suis prêt à assumer en solo » assure celui qui fut à l'origine de la séparation du duo qu'il formait avec Jérémy Frérot : « L'expérience Fréro a été formidable, mais elle a amené tellement de lumière sur moi. Il faut tout le temps être dans la représentation, tout le temps performant, tout le temps beau (...) C'est un peu l'enjeu de ce nouveau projet, de ce nouvel élan de pouvoir trouver l'équilibre et réussir à utiliser cette lumière que l'on m'offre ».

"On est vraiment coupés du monde"

Pour accompagner ce retour en chanson, Flo Delavega dévoile aujourd'hui le clip de "Printemps éternel" tourné chez lui, dans le jardin de sa maison située en plein coeur de la forêt des Landes. « C'est ici qu'on est venu se ressourcer [avec son épouse, la chanteuse argentine Natalia Doco, ndlr] il y a déjà trois ou quatre ans pour couper un tout petit peu avec toute la folie que j'avais vécu. (...) À l'époque, je vivais encore à Paris. J'avais envie de me reconnecter à un truc plus essentiel. J'avais envie aussi de comprendre ces écosystèmes et de mettre du sens dans mon quotidien » confie-t-il dans un reportage de Brut où il présente ce havre de paix sans électricité ni eau courante : « On a la chance d'avoir la lumière, le chauffage. On puise l'eau 25 mètres dans la nappe phréatique. Et on a l'électricité grâce à ça. Ça nous alimente tout le lieu. On est vraiment coupés du monde, les premiers voisins ils sont à 5 km. On est vraiment dans la forêt, et c'est vraiment une chance incroyable ». Guitare en main, Flo Delavega fait donc le tour du propriétaire dans cette vidéo qui fleure bon l'été où il chante son désir d'un monde meilleur en investissant une scène faite en rondins de bois, à la lueur des rayons du soleil couchant. Un concentré de bonnes ondes !

 Découvrez le clip "Printemps éternel" de Flo Delavega :

                                                                                                                                                                                                                                         www.chartsinfrance.net  (Yohann RUELLE)